Avez-vous déjà eu l’envie d’investir dans un lave-linge séchant, peut-être pour le côté pratique ou encore le gain de place ? Mais est-ce vraiment une bonne idée ? Dans cet article nous allons vous donner les avantages et les inconvénients pour que vous puissiez faire votre choix en connaissance de cause.

  1. Les avantages et les inconvénients d’une lavante-séchante
  2. Les avantages et les inconvénients d’un sèche-linge à condensation
  3. Les pannes les plus courantes sur une lavante-séchante et sur un sèche-linge à condensation

Le lave-linge séchant a l’avantage de combiner à la fois les fonctionnalités de lavage et de séchage afin de réduire le temps de chargement et de déchargement des vêtements d’une machine à une autre. L’inconvénient avec un tel appareil est que seule la moitié du linge peut être séchée après un processus de lavage. Par exemple si votre appareil a une capacité de lavage de 6 kilos mais que la quantité de séchage est de 3 kilos vous devrez retirer du linge de votre machine à laver avant de lancer le processus de séchage.

De nos jours quelques modèles permettent d’effectuer des lavages de 6 kilos avec le séchage complet ce qui vous évite de devoir sortir du linge après le lavage, mais c’est assez rare.

Nous allons vous détailler les avantages et les inconvénients à la fois pour une lavante-séchante mais aussi pour un sèche-linge à condensation. Toutes ces indications sont pour les appareils les plus diffusés sur le marché.

Les avantages et les inconvénients d’une lavante-séchante

Commençons par les avantages :

  • C’est un gain de place, vous n’avez plus besoin d’avoir deux appareils très encombrants.
  • Il a ce côté pratique de laver et de sécher en même temps sans que vous soyez obligés de transvaser votre linge dans un autre appareil.
  • Vous n’avez besoin que d’une seule installation de plomberie, avec une seule arrivée d’eau, une seule vidange et une seule prise suffit.
  • La lavante-séchante coûte généralement 80 à 180 euros de plus qu’un lave-linge classique, mais revient beaucoup moins chère que si vous achetiez deux appareils séparément.
  • Vous n’avez pas besoin de vider le bac à récupérateur d’eau après le séchage de votre linge.
  • Vous n’avez pas non plus besoin de nettoyer le filtre après chaque séchage.

Passons maintenant aux inconvénients :

  • Vous avez forcément besoin d’une arrivée d’eau afin que votre appareil puisse procéder au séchage.
  • Il y a une forte consommation d’eau au cours du séchage.
  • La consommation électrique est elle aussi plus importante qu’un sèche-linge à condensation.
  • Le temps de fonctionnement est très long, il peut durer jusqu’à 3 heures si vous utilisez le programme coton.
  • Le linge peut être humide en fin de cycle, c’est souvent dû à la trop grosse charge de linge que vous avez laissé lors du séchage.
  • Le linge peut ressortir tout froissé.
  • Vous pouvez retrouver une odeur désagréable de plastique ou une odeur d’humidité.
  • Vous êtes obligés de retirer la moitié du linge une fois que le lavage est terminé pour mettre en route le séchage. Comme indiqué ci-dessus si votre modèle d’appareil peut contenir 6 kilos de linge sec il ne peut qu’en contenir  la moitié mouillé.

Les avantages et les inconvénients d’un sèche-linge à condensation

Nous allons commencer par les avantages :

  • Vous n’avez besoin que d’une prise électrique, vous n’avez pas d’installation particulière à effectuer.
  • Le sèche-linge à condensation permet un séchage de grande capacité.
  • Votre linge une fois le cycle terminé ne ressort pas froissé.
  • Le séchage se fait rapidement, vous en avez pour 1h30 si votre capacité est de 5 ou 6 kilos.
  • L’arrêt du séchage se fait automatiquement grâce aux sondes qui permettent de détecter que le linge est sec.
  • Vous avez la possibilité de choisir votre programme de séchage : prêt à repasser, prêt à étendre et prêt à ranger.
  • La consommation électrique est moins élevée qu’un lave-linge séchant, surtout si vous avez une pompe à chaleur classée A.
  • Vous avez la possibilité de faire vidanger l’eau de récupération de votre appareil dans un évier ou un siphon.
  • Super pratique surtout si vous n’avez pas beaucoup de place, vous pouvez superposer votre sèche-linge sur votre lave-linge si les deux appareils sont frontaux bien évidemment.

C’est au tour des inconvénients :

  • Vous devez obligatoirement installer votre sèche-linge dans un local aéré.
  • Vous devez nettoyer le filtre impérativement après chaque séchage.
  • Le bac à récupérateur d’eau est à vider après chaque cycle de séchage.
  • Le condenseur de votre sèche-linge est à laver une à deux fois par mois.
  • Le sèche-linge est beaucoup plus bruyant qu’un lave-linge séchant.
  • Vous avez moins d’espace (car deux appareils, à moins que vous puissiez les superposés comme indiqué ci-dessus dans les avantages).
  • Vous êtes obligés de sortir le linge une fois le cycle de lavage terminé pour le transférer dans votre sèche-linge.

Les pannes les plus courantes sur une lavante-séchante et sur un sèche-linge à condensation

Voici les pannes les plus courantes que vous pourriez rencontrer sur une lavante-séchante :

  • La résistance de séchage est défectueuse.
  • La sonde de séchage est défaillante.
  • Le ventilateur de séchage est abîmé.
  • Le condenseur est bouché (cette pièce est non accessible au particulier).
  • L’électrovanne est endommagée.
  • La pompe de vidange est obstruée.
  • Le joint du hublot est sectionné.

Plus les pièces prévues pour le lavage, ce qui vous fait deux fois plus de pannes possibles.

Voici maintenant les pannes les plus courantes que vous pourriez rencontrer sur un sèche-linge à condensation :

  • Le thermostat est défectueux.
  • La résistance est endommagée.
  • La sonde est défaillante.
  • La courroie est abîmée.
  • Le galet tendeur est défectueux.
  • Le palier est endommagé.
  • La poulie du support du tambour est défaillante.
  • Le filtre à peluches est usé, déchiré.
  • Il peut aussi y avoir un défaut d’entretien.

Comme nous vous l’expliquions plus haut dans l’article, il existe des lave-linges séchant de grande capacité qui commencent à être classés A en séchage et qui peuvent à la fois laver et sécher 6 kilos de linge. Malgré tout, la lavante-séchante n’arrivera pas à être comparable à la qualité de séchage d’un vrai sèche-linge. En effet le tambour du sèche-linge est plus grand, il y a donc une meilleure circulation de l’air.

Il existe aussi des sèche-linges classés A+ équipés d’une pompe à chaleur, mais ils sont plus chers à l’achat et sont relativement long dans les temps de séchage. En plus de cela vous allez avoir des contraintes supplémentaires liées à la température du local où vous allez le placer, cette pièce ne doit être ni trop chaude ni trop froide.

Notre suggestion :

Si vous utilisez le séchage à titre occasionnel, la lavante-séchante serait donc intéressante pour vous. Par contre si vous utilisez régulièrement le séchage après chaque cycle de lavage pour faire sécher vos vêtements, le sèche-linge à condensation serait plus conseillé.

En conclusion :

La grande majorité des techniciens vous déconseilleront les lave-linges séchants, car ils tombent beaucoup plus souvent en panne que les lave-linge classiques. Plus tous les inconvénients que nous vous avons cités ci-dessus. Quand le choix de n’avoir qu’une lavante-séchante est inévitable, il est préférable de l’utiliser avec parcimonie, l’appareil ayant été pensé pour une utilisation occasionnelle.

Et voila, vous avez maintenant toutes les cartes en main, c’est à vous de faire votre choix en fonction de vos besoins.

 

Commandez vos pièces détachées de sèche-linge sur notre site internet

Commander des pièces pour mon sèche-linge

Lave-linge séchant, une vraie fausse bonne idée ?
3.5 (70.59%) 17 votes