De l’électricité, de l’eau et un peu de savon. Autant d’éléments nécessaires au bon fonctionnement de votre lave-linge. Mais saviez-vous vraiment comment cet appareil nettoie votre linge ?

Dans cet article, vous allez apprendre à repérer les différentes étapes par lesquelles passe votre machine à laver.

Comment fonctionne le lave-linge ?
Voir plus

Fonctionnement du lave-linge étape par étape

  • Le chargement de la machine

Cette étape initiale semble assez banale. Néanmoins, rappelons ici que toutes les machines à laver ne sont pas à mettre sur le même plan d’égalité. Si les modèles professionnels permettent de supporter une charge allant de 10 à 30 kg, les versions traditionnelles pour les particuliers sont limitées entre 4 et 15 kg le plus souvent. Il faut bien comprendre que même si une couette assez épaisse peut potentiellement rentrer dans une petite machine, son poids une fois mouillée sera beaucoup plus important.

Le saviez-vous ?

Surcharger sa machine peut induire une déformation du tambour et provoquer des frottements lors du fonctionnement, voire un blocage complet du tambour.

Info pratique

Positionnez votre main à la verticale, sur la tranche entre la crête du linge et la partie haute du joint de tambour.

Si la main passe facilement sans toucher le linge ou le joint, c’est que le remplissage est correct.

  • Le verrouillage de la porte

Une fois le linge chargé dans la machine, vous devez absolument fermer la porte (ou le hublot) car c’est son verrouillage qui donnera en quelque sorte l’autorisation à l’appareil de lancer le programme de lavage.

Infos pratiques

Si votre machine ne démarre pas, vérifiez d’abord que vous entendez bien un « clac » lorsque la porte se ferme. Dans le cas contraire, le verrou est peut-être endommagé.

  • Le remplissage du tambour

Lorsque le verrouillage est confirmé, la phase de remplissage peut alors commencer. Le niveau d’eau va progressivement monter dans le tambour via une électrovanne. La lessive est entraînée grâce à l’eau dirigée vers les bacs à produits. Pendant le remplissage, le moteur entraîne le tambour pour le mettre en mouvement : les vêtements sont imprégnés. Le remplissage s’arrête automatiquement lorsque le niveau d’eau atteint la valeur requise. Plusieurs systèmes peuvent contrôler cette partie de votre machine suivant la marque et le modèle. Il peut y avoir une chambre de compression, un pressostat ou encore un débitmètre

Infos pratiques

Pendant cette étape, il est possible (et notamment pour les machines à laver à hublot) que vous détectiez une fuite d’eau au niveau de la porte. Il est alors fort probable que votre joint soit écrasé car trop usé, fissuré voire carrément cassé. Pour des raisons de sécurité et d’incompatibilité eau / électricité, nous vous recommandons de procéder à son remplacement rapidement. La procédure est vraiment très simple.

  • La rotation du tambour et le chauffage de l’eau

A partir de cette étape, le tambour est réellement mis en rotation grâce au moteur et à une courroie. Il entraîne alors avec lui le linge qui commence sa phase de lavage. L’eau est chauffée par une résistance (ou un thermoplongeur) pour atteindre la température fixée par le programme lancé. Le contrôle s’effectue grâce à une sonde électronique ou un thermostat.

  • La vidange

Incontournable, cette phase permet d’éliminer les eaux usées consécutives au lavage du linge. Notons toutefois que le tambour ne s’arrête pas brutalement mais plutôt progressivement, ce qui explique le temps d’attente. La vidange fait intervenir trois composants particuliers : une pompe, une durite et le tuyau d’évacuation.

  • Les rinçages

A ce niveau du programme, le linge est toujours imbibé de lessive, qu’il faut donc éliminer via des rinçages. Le nombre de phases de rinçage dépend de la machine à laver, mais aussi de l’utilisateur. En effet, pour des raisons de peaux sensibles ou de linge mal rincé, certains préfèrent ajouter un cycle de rinçage supplémentaire. Ce dernier se décline en un remplissage du tambour, un contrôle du niveau de l’eau suivi d’une vidange et d’un essorage. L’adoucissant est pris lors du dernier rinçage.

  • L'essorage

Le phénomène est assez simple à comprendre. Le lave-linge utilise la force centrifuge pour coller contre la paroi du tambour les vêtements, et ainsi se débarrasser de l’eau. Pour cette étape, interviennent nécessairement le moteur et sa courroie, la pompe de vidange, mais aussi un tachymètre (mesure la vitesse du moteur et de l’essorage). A noter que la vitesse de l’essorage fait partie des paramètres pouvant être réglés lors du choix du programme. Toutefois, la vitesse maximale dépendra du modèle de lave-linge. Plus le nombre de tours par minute sera élevé, plus le linge ressortira essoré.

  • Le déverrouillage de la porte

Ne soyez pas surpris si la porte ne se déverrouille pas instantanément après la fin du programme. Inutile de forcer ou de taper dessus : vous risquez de casser la poignée ou pire encore, de vous faire mal. Si vous êtes pressé(e), préparez les épingles. Sinon, détendez-vous un peu car il faudra patienter quelques minutes, le temps que le verrou se “refroidisse”. Vous pourrez ensuite vider votre machine sans oublier de positionner le bouton sur « Arrêt ».

Sachez toutefois que certains appareils sont équipés d’un verrouillage électromécanique (comme une gâche de porte d’immeuble) qui permet de ne pas avoir à attendre à la fin de cycle pour déverrouiller la porte.

Astuces pratiques pour bien utiliser votre lave-linge

  • Le tri du linge

Il vous est fortement recommandé de trier votre linge, au moins suivant la matière (coton, synthétique, délicat,…) et la température. Si un lavage à 30°C peut suffire pour du linge moyennement sale, il ne permettra pas toujours d’enlever les taches difficiles. Néanmoins, laver constamment à fortes températures peut aussi vous apporter de belles surprises, comme des rétrécissements de vêtements par exemple. Pour éviter ce genre de désagréments, suivez les conseils de lavage stipulés sur les étiquettes de vos vêtements.

  • Le choix du programme

Dans la mesure du possible, préférez aussi les lavages à basses températures, plus économiques, mais aussi moins agressifs pour le linge. Triez également vos affaires par coloris ou, à défaut, n’oubliez pas d’ajouter des lingettes anti transfert de couleurs car rien ne vous garantit que la teinture restera bien fixée sur vos tissus. Si vous souhaitez éviter de prendre trop de risques, n’hésitez pas à laver à la main un vêtement neuf, du moins la première fois. Vous pourriez être surpris de la couleur de l’eau, certaines couleurs dégorgeant beaucoup suivant les vêtements.

  • Le choix de la lessive

Attention aux allergies !

Il ne suffit malheureusement pas de se contenter du parfum pour être satisfait d’un produit lavant. Certaines formulations prennent en comptent la sensibilité de la peau pour éviter les sensations de picotements voire de rougeurs. Si vous êtes sensible, vous pouvez également programmer un rinçage supplémentaire, ce qui diminuera encore la présence de résidus lessiviels dans le linge.

Pas de Mousse Party !

Méfiez-vous aussi des lessives qui moussent énormément. Il n’est pas rare de voir une pièce se transformer en petite piscine moussante, même en respectant le dosage, faute à des lessives trop moussantes. Nous vous déconseillons bien entendu de surdoser la lessive. Ce simple geste pourrait, à défaut d’occasionner un débordement de mousse de votre machine, rendre vos vêtements rêches.

Le saviez-vous ?

Il existe des lessives conçues spécialement pour des vêtements noirs, des vêtements blancs ou encore le lavage des laines. Ces produits spécifiques vous permettront, à titre d’exemple, de regagner une teinte de blanc pour des chemisiers qui au fil du temps auront toujours tendance à jaunir. Pour vous aider également à conserver une éclatante blancheur, ne faites jamais sécher vos vêtements en plein soleil.

  • Le nettoyage de la machine à laver

Vous connaissez certainement l’histoire du lave-vaisselle qui se retrouve lui-même encrassé. Le lave-linge connait les mêmes problèmes. Sans entretien, il devient crasseux. Avec le temps, des résidus se forment en effet au niveau inférieur de votre machine (en-dessous de la cuve). Ils sont liés aux particules de saletés initialement présentent dans le linge et qui ne s’évacuent pas forcément avec les eaux usées. Cela peut interférer dans le bon fonctionnement de la machine. Pour éviter ce problème, il est recommandé d’ouvrir occasionnellement le bouchon en bas du lave-linge pour les évacuer. Attention toutefois à bien débrancher l’appareil et à vous munir d’une serpillière car il peut y avoir encore de l’eau. Découvrez également des astuces pour entretenir votre appareil dans cet article : 3 astuces pour mieux laver son linge.

Maintenant que vous en savez plus sur le fonctionnement d'un lave-linge, vous serez mieux préparé en cas de panne. Vous pourrez localiser plus facilement une panne en fonction des symptômes observés. N’oubliez pas cependant qu’outre la partie mécanique, les machines à laver modernes sont dotées d’une part importante d’électronique. Ne paniquez donc pas si vous ne parvenez pas à déterminer l’origine exacte de la panne. Parfois, cette dernière est plus complexe qu’elle n’y parait. Dans ce cas, n’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel. Expert dans son domaine, il pourra rapidement vous aiguiller afin d’éviter de changer inutilement des composants ou de vous faire peur vous-même alors qu’il ne s’agissait en fait que d’une petite pièce peu coûteuse…

Trouvez une pièce détachée pour votre lave-linge
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Que lire ensuite ?

  • trouver la référence machine à laver

    Où trouver la référence technique de ma machine à laver ?

    Lire la suite
  • Lave-linge à capacité variable automatique

    Qu’est-ce que la capacité variable automatique sur un lave-linge ?

    Lire la suite
  • détartrer machine a laver

    Comment détartrer efficacement sa machine à laver ?

    Lire la suite
Cliquez pour évaluer l'article !
S'inscrire
Me notifier des
108 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments