Etiquette energie Lave-linge

La facture d’électricité d’un ménage français représente en moyenne 10% de son budget global.
Concernant la consommation électrique des appareils domestiques, celle-ci représente un part importante en dépense d’électricité pour un foyer. Alors, comment agir sur cette celle-ci ? Vous avez 2 options :

  • remplacer ses appareils non réparables par des produits moins énergivores
  • optimiser l’usage de ses appareils afin de limiter leur consommation d’électricité.

Dans cet article, nous allons vous expliquer comment faire pour chaque type d’appareils : du plus énergivore au moins gourmand d’entre eux.

  1. Le réfrigérateur / congélateur : la palme de la consommation électrique
  2. Le four : sa consommation électrique dépend de vous
  3. L’incontournable lave-linge
  4. Le sèche-linge : une consommation non négligeable !
  5. Le lave-vaisselle : des efforts à faire
  6. La plaque de cuisson électrique
  7. Le climatiseur : fait chauffer la note…
  8. Le chauffe-eau : attention aux bains !
  9. Le fer à repasser / la centrale vapeur
  10. Les autres-appareils-électroménagers

Conseils de base valable pour tous les appareils

🔸 Faire le bon choix au moment de l’achat

Lorsque vous investissez dans un appareil ou que vous changez l’ancien qui n’est plus réparable, c’est le moment de bien choisir votre produit. Consultez les étiquettes énergies indiquant la classe énergétique de l’appareil et choisissez un modèle au minimum de classe A+.

Exemple étiquette énergie Lave-vaisselle

Bon à savoir ☝️ 
La classe A+++, qui apparaît sur l’étiquette énergie pour les appareils de froid (réfrigérateurs, congélateurs, caves à vins, appareils de réfrigération à absorption), les lave-linge, les lave-vaisselle et les sèche-linge, signale les appareils qui consomment de 30 à 60% d’énergie de moins qu’un appareil classé A.
Source : Ademe

Enfin, si votre budget le permet, portez votre choix sur un produit dit « intelligent » qui adapte son fonctionnement à votre besoin.

🔸 Entretenir régulièrement ses appareils domestiques

Vos appareils électroménagers méritent d’être chouchoutés : ils vous le rendront bien !
En effet, une négligence dans leur entretien induit bien souvent une moins bonne performance et une augmentation de la consommation électrique qui peut aller du simple au double (filtres encrassés, givre en excès dans le réfrigérateur).
Sans parler des risques accrus de panne !

🔸 Programmez le fonctionnement de vos appareils !

Si vous optez pour un contrat Heures creuses / Heures pleines, faites fonctionner les appareils énergivores comme le lave-linge à des heures où l’électricité est moins chère. Pour cela, utilisez la fonction départ différé de votre appareil s’il en est équipé, sinon utilisez une prise programmable.

Dans un avenir proche, la Domotique se généralisera dans les foyers et permettra d’automatiser ces décalages de fonctionnement.

Appareils électroménagers : plus ou moins énergivores

Les appareils électroménagers ne sont pas tous égaux en terme de consommation électrique. Certains étant branchés en permanence comme le frigo et d’autres utilisés de manière plus ou moins fréquente mais avec une forte sollicitation d’énergie électrique.
Vous l’aurez compris, la consommation électrique d’un appareil dépend de plusieurs facteurs et notamment des habitudes d’usage de son propriétaire.

1. Le réfrigérateur / congélateur : le plus glouton en électricité

frigo-trouver-piece-appareil-refrigerateur

Le fait que les appareils frigorifiques restent branchés en permanence (hormis une éventuelle pause estivale), en font de gros consommateurs d’électricité.

🔸 Bien choisir son appareil frigorifique

Encore une fois, c’est au moment de l’achat ou du renouvellement que tout peut se jouer. En effet, la facture annuelle d’électricité en fonction de la puissance de l’appareil s’étalera d’une quinzaine d’euros jusqu’à plusieurs centaines pour un « frigo américain » par exemple.
Là aussi, tout est une question de besoin (capacité, utilisation) mais à appareil équivalent, un regard attentif sur les étiquettes produits peut permettre de faire de réelles économies d’énergie par la suite.

Là aussi, il est important de s’orienter vers un modèle de classe A+ minimum tout en regardant bien la consommation en Kwh figurant sur la fiche produit de l’appareil.

Frigo combi 250 litresClasse A+ 281 kWh / an 41 €
Frigo combi 250 litresClasse A+++ 132 kWh / an 19 €
Congélateur armoire 250 litres Classe A 326 kWh / an 48 €
Congélateur armoire 250 litres Classe A+++ 201 kWh / an29 €
refrigerateur-congelateur

🔸 Comment agir sur la consommation électrique des appareils frigorifiques ?

  • La base : le dégivrage

Veillez à dégivrer votre appareil régulièrement. Et si la couche de givre revient vite et de manière importante, cela indique un dysfonctionnement de votre appareil.  En effet, 4 mm de givre doublent la consommation d’électricité.

Le Saviez-vous
Il faut dégivrer son freezer ou son congélateur lorsque l’épaisseur de glace dans l’appareil dépasse 0,5 cm. En effet, une trop grande épaisseur de givre va jouer un rôle d’isolant et perturber le fonctionnement du thermostat. 🌡
De plus, cela augmentera la consommation électrique de votre appareil. 😕❄❄

Consultez cet article pour dégivrer votre appareil : 4 techniques simples pour dégivrer un réfrigérateur

  • L’emplacement du frigo a son importance

Évitez absolument de placer votre frigo ou un congélateur près d’une source de chaleur (un four par exemple).
Veillez également à ce qu’il ne soit pas exposé face au soleil à certaines heures de la journée, surtout l’été. En effet, ce surplus de chaleur va “forcer” votre appareil à fonctionner en continu ce qui engendrera une surconsommation d’électricité.

Bon à savoir ☝️
Si votre réfrigérateur est encastré dans un meuble, vérifiez qu’il y a un espace de 5 cm en haut et de 1,5 cm sur les côtés.

Astuce 💡
Pour vous assurer une bonne circulation de l’air à l’arrière du réfrigérateur, posez un morceau de bois d’environ 2 x 10 ou 2 x 15 cm sur le sol à l’endroit où se trouvera l’arrière de l’appareil.

  • Ne pas négliger l’entretien de votre réfrigérateur

Un nettoyage régulier est indispensable pour optimiser son fonctionnement. Il faudra surveiller 2 éléments en particulier :

Le joint d’étanchéité qui doit bien remplir son rôle. Pour cela, il faut le nettoyer régulièrement et en profiter pour vérifier son état. Il ne doit pas être fissuré, décollé, déchiré, déformé ou présenter des traces de moisissures. Si cela est le cas, il sera nécessaire de le remplacer.

Consultez cet article pour nettoyer le joint de votre appareil : Comment nettoyer le joint de porte d’un frigo ?
S’il est temps de le changer, c’est par ici : Comment remplacer le joint de porte d’un frigo ?

Astuce 💡
Pour vérifier que le joint remplit bien son rôle, fermez la porte de votre appareil sur une feuille de papier et tirez dessus délicatement. Si la feuille oppose peu de résistance, cela indique que le joint ne remplit plus son rôle correctement.

Découvrez nos conseils pour entretenir votre appareil >> Comment nettoyer son frigo naturellement ?

La grille de condensation
Située au dos de l’appareil, cet élément sert à évacuer la chaleur produite par le fonctionnement de l’appareil pour produire du froid. Le gaz chauffé, comprimé et liquéfié y circule pour évacuer une partie de la chaleur produite par le gaz liquéfié et la répandre dans l’air ambiant. La poussière a tendance à s’y accumuler ce qui, à la longue, va altérer son fonctionnement. Il fonctionnera de manière non optimale en gaspillant de l’énergie électrique.
Une fois par trimestre minimum, contrôlez la grille et dépoussiérez-la.
Attention ! Veillez à bien débrancher électriquement votre appareil pour effectuer cette manipulation.

Bon à savoir ☝️ 
Nettoyez plus souvent les appareils frigorifiques installés dans une zone assez sale ou poussiéreuse (par exemple un congélateur dans un garage).
Ce conseil est également valable si vous avez des animaux de compagnie dont les poils peuvent rapidement se déposer sur la grille et endommager le circuit de compression plus vite que de la poussière ou des saletés.

  • Optimisez le réglage de la température

Le Saviez-vous ❓ 
Réglez parfaitement la température de votre appareil frigorifique : 5°C suffisent dans un frigo et – 18 °C dans un congélateur.
Et oui, chaque degré de moins vous fera économiser 5% d’énergie électrique

2. Le four : plus ou moins gourmand en fonction de vos habitudes

four-trouver-piece-appareil-four-cuisiniere

🔸 Une consommation électrique variable

La consommation électrique d’un four est subjective et dépend évidemment de l’usage que chacun fera de son appareil : utilisation régulière ou peu couramment de la pyrolyse, modes de cuisson préférés, nombre d’utilisation du four par semaine…

Elle dépendra également de la conception même du four, à savoir sa qualité : une différence d’épaisseur des parois jouera sur la déperdition de chaleur et donc de sa demande en apport électrique.

Toutefois, pour vous donner un ordre d’idée, un four classique d’une puissance allant de 2 000 à 2 500 W consommera autour de 324 kWh / an pour 3 heures d’utilisation hebdomadaire.

1h / semaine3h / semaine 6h / semaine
16 € / an 48 € / an 96 € / an

Ainsi, la consommation d’un four électrique a peu d’impact si vous l’utilisez peu. En revanche, si vous vous en servez 1 à 2 heures par jour, attendez-vous à une belle note d’électricité.

muffins-au-four

🔸 Astuces pour réduire la consommation électrique du four

Lors de votre 1er achat ou si votre four n’est plus réparable, investissez dans modèle de four proposant la cuisson à basse température. Cela sera intéressant si vous avez un usage régulier de cet appareil (à partir de 6h par semaine). Ces appareils nouvelle génération promettent une baisse jusqu’à 30% de la consommation énergétique de l’appareil.

Soyez attentif aux fiches descriptives des modèles de four lors de l’achat. Prêtez surtout attention au couple puissance du four (exprimé en Watts) qui indique quel usage vous pourrez faire de votre four et consommation du four (en KWh) qui vous donnera un ordre d’idée de la dépense annuelle en électricité pour cet appareil.

Pourquoi pas également, vous organiser pour faire cuire certains plats pendant les heures creuses ? De nos jours, certains modèles dits « connectés » facilitent cette utilisation. (Four CANDY système SIMPLI FI).

Enfin, limitez l’utilisation du système automatique de nettoyage comme la catalyse ou la pyrolyse qui sont très énergivores. Dans tous les cas, ne partez pas d’un four froid pour les démarrer ! Faites-le à la suite d’une cuisson : le four atteindra beaucoup plus rapidement la température de nettoyage.

3. Le lave-linge : indispensable et très sollicité

trouver-piece-pour-mon-lave-linge

Un ménage français effectue en moyenne quatre cycles de machine à laver par semaine sur 48 semaines.

Concrètement, un lave-linge consomme entre 170 et 200 Kwh/an, soit un budget électricité de 30 euros/an environ. Attention toutefois, certains appareils plus anciens peuvent consommer jusqu’à 1200 Kwh/an, soit 6 fois plus !

Choisir le bon programme de lave-linge

Astuces pour réduire la consommation électrique du lave-linge

  • Privilégiez des programmes en Mode éco ou à température médium (30°C). Vous ferez à la fois des économies d’eau et d’électricité.
  • Une fois encore, faites vos machines en heures creuses par exemple en fin de nuit de façon à étendre votre linge le matin au réveil. Utilisé pour cela, la fonction départ différé de votre appareil.
  • Si vous ne pouvez pas réparer votre appareil, investissez dans un modèle A+++. Cela vaut la peine car en 4 / 5 années, vous aurez rentabilisé votre achat par rapport à un modèle de classe énergétique A
  • Choisissez un lave-linge dont la capacité correspond à la taille de votre foyer. Ne prenez pas trop grand ! Au delà de l’investissement de départ plus important, vous n’optimiserez pas le fonctionnement d’un appareil à moitié rempli !

4. Le sèche-linge : s’en servir à bon escient

depanner-seche-linge

Bien entendu, le plus économique serait de s’en passer mais ce n’est toujours l’idéal car, un linge mal séché qui “sent” ou le salon transformé en buanderie n’est franchement dans les dernières “tendances Déco” …

En plus, vous serez tenté de relavé un linge ayant pris une odeur désagréable. On repassera pour les économies d’eau et d’électricité !

Le Saviez-vous 
Le sèche-linge consomme environ 600 kwh / an, ce qui représente 90 euros d’électricité par an. Et oui, le confort a un certain prix !

Aussi, utiliser intelligemment votre sèche-linge vous permettra de limiter la note électrique.

sèche-linge

Astuces pour un sèche-linge moins gourmand

  • Tout d’abord, sachez qu’un sèche-linge à évacuation consomme moins qu”un appareil à condensation (entre 10 et 20%). Alors si vous pouvez installer une évacuation extérieure, vous savez quoi choisir…
    Organisez-vous pour faire fonctionner votre machine en heures creuses dans la mesure où vous avez choisi ce type de contrat.
  • Enfin, le marché propose de des appareils intégrant une pompe à chaleur qui permettra de réaliser jusqu’à 40% d’économies par rapport à un sèche-linge classique. Attention cependant car ils sont plus chers à l’achat et moins facilement réparables que les autres en cas de panne.

5. Le lave-vaisselle : en progrès mais peut mieux faire !

Pièces détachées Lave-vaisselle

Un lave-vaisselle est un appareil électroménager qui consomme beaucoup d’électricité en particulier lors du chauffage de l’eau.

Ainsi, sa consommation électrique se situe autour de 600 Kwh / an (base de 10h de fonctionnement hebdomadaire avec un modèle Classe A). Ce qui représente un budget électrique d’environ 90 € / an en moyenne.

chargement-assiettes-lave-vaisselle

Quelques conseils pour diminuer la note d’électricité

  • Pour une vaisselle peu ou moyennement sale, préférez le programme éco de votre appareil. Une eau moins chauffée c’est en effet 25% d’économie d’électricité.
  • Parce qu’il n’y a pas de petites économies, ne laissez pas votre appareil en veille entre 2 lavages.
  • Remplissez correctement votre lave-vaisselle, ni trop, ni pas assez.
    pour cela lisez cet article : Comment bien remplir son lave-vaisselle en 4 astuces ?
    Utilisez la fonction 1/2 charge si vous devez le faire tourner à moitié plein.
  • Encore une fois, en cas de remplacement, choisissez un modèle peu énergivore en vous référant à l’étiquette énergie.

Bon à savoir ☝️ 
L’acquisition d’un modèle récent de classe A+++ vous permettra de diminuer de 40 % la consommation électrique par rapport à un appareil plus ancien, soit une économie pouvant atteindre 40 € sur votre facture annuelle d’électricité.

6. La plaque de cuisson électrique

Table de cuisson électrique

Tout comme le four, la table de cuisson est un appareil électroménager dont la consommation électrique est étroitement liée aux habitudes de ses utilisateurs.

Cet appareil contribue assez légèrement au montant de la facture d’électricité. En effet, une plaque à induction 4 feux consomme autour de 140 Kwh chaque année sur une base de 6h d’utilisation hebdomadaire. Cela représente un coût en électricité d’environ 20 € qui peut être diminuer en adoptant quelques gestes simples.

Petits conseils pour petites économies

  • Accélérez l’ébullition ou la cuisson en posant un couvercle sur vos poêles ou casseroles.
  • Utilisez des contenants de même dimension que la taille des plaques.
  • Pour les plaques électriques, couper l’alimentation quelques minutes avant la fin de cuisson. A vous de trouver le bon compromis.
  • Les plaques à induction sont moins énergivores de 30 à 50% que les vitrocéramiques.

Le Saviez-vous 
Le simple fait de mettre un couvercle pour porter de l’eau à ébullition permet de diviser par 4 la consommation électrique ou gaz d’une plaque de cuisson.

7. Le climatiseur : fait chauffer la facture !

Le climatiseur est presque indispensable dans les départements les plus chauds alors qu’il sera superflu (utilisation quelques semaines par an) dans d’autres régions.
Très gourmand en électricité, il aura un impact important dans le 1er cas sur votre facture électrique. Dans le second cas, s’en passer reste le meilleur moyen de faire des économies.

Des conseils logiques mais efficaces

  • Si vous êtes équipé d’une climatisation, préférez le refroidissement naturel la nuit en aérant votre logement. N’utilisez le climatiseur qu’en appoint si la température n’arrive pas à retomber la nuit.
  • En journée, il est recommandé de fermer ses volets ou rideaux pour limiter la transmission de chaleur par les vitrages.

8. Le chauffe eau : attention aux bains !

Nous n’oserions pas vous demander de vous doucher à l’eau froide ! L’eau chaude est un confort dont on se passerait difficilement de nos jours. Le chauffage de l’eau d’un foyer représente toutefois à lui seul jusqu’à 20 % de la facture d’électricité.
Quelques petits efforts vous permettons de faire perdre quelques kwh à votre note d’électricité…

  • Eviter au maximum le lavage à la main de votre vaisselle, une activité que vous aimez peut-être mais qui est très gourmande en eau chaude.
  • Prenez l’habitude de positionner vos robinets côté eau froide afin de ne pas déclencher la production d’eau chaude pour remplir une casserole par exemple.
  • Limitez les bains ! On a le droit de se faire couler un bon bain chaud de temps en temps mais sachez que vous consommerez 3 fois plus d’eau chaude qu’en prenant une douche rapide.

8. Le fer à repasser / centrale vapeur : une “pile” électrique

centrale-vapeur

Parmi les joyeuses taches d’un foyer, le repassage contribue aussi à alourdir la facture. Surtout si vous n’adoptez pas quelques règles de bon sens. Premièrement, cela dépend des modèles (à bien choisir à l’achat) mais on peut dire qu’une centrale vapeur de 2200 W revient à 22 cts pour 1 heure d’utilisation soit 50 cts € pour une séance de repassage de 2 heures équivalent à un budget en électricité de 24 € par an environ.

Bon à savoir ☝️ 
Un fer à repasser classique consomme 900 W en pointe, mais comme il chauffe par intermittence, sa consommation moyenne est de 300 W. Par ailleurs, une centrale vapeur consomme presque deux fois plus : 625 W en moyenne (2050 W en pointe…).

  • Bannir le repassage à l’unité, par exemple une chemise tous les matins. Cela oblige votre appareil à monter en puissance pour pas grand chose. Organisez-vous une séance de repassage dans la semaine.
  • Triez votre linge avant le repassage ! Vous commencerez par les tissus les plus résistants demandant un fer très chaud et de la vapeur (jeans, lin,…) pour terminer par les tissus les plus délicats. Vous pouvez même couper l’alimentation pour repasser les 4 ou 5 derniers vêtements n’exigeant pas de vapeur.
  • Pour raccourcir le temps d’utilisation du fer, attendez d’avoir tout repassé pour plier votre linge que vous poserez en attendant sur le dos d’une chaise arrondie par exemple ou sur le dossier d’un canapé.
  • Ne repassez que ce qui est indispensable comme les chemises, robes. Certains tissus ne nécessitent pas de repassage s’ils ont été mis à sécher sur un cintre.
  • Détartrer régulièrement votre appareil, évitera un surplus de consommation électrique.
  • Certains modèles sont dotés d’une fonction Auto Shut-off permettant l’arrêt automatique du fer s’il reste inactif trop longtemps.

Le Saviez-vous 
Une centrale vapeur met entre 30 secondes et 8 minutes à chauffer. C’est un aspect à prendre en compte au moment de l’achat : plus le temps de mise en chauffe est long, plus l’appareil consommera.

Astuce 💡
Placez du papier aluminium sous la housse de votre table à repasser. La chaleur ainsi conservée sera mieux distribuée et facilitera le repassage.

9. Et les autres appareils électroménagers ?

En moyenne, un foyer français détient une vingtaine d’appareils électroménagers. Chacun d’eux a un coût électrique qui se ressent plus ou moins sur la facture. Et même si pour certains l’économie finale ne se ressentira presque pas, le fait d’adopter des gestes pour mieux utiliser ses appareils aura au moins l’intérêt de faire un geste pour l’environnement.
On ne le rappellera jamais assez, un petit geste multiplié par des milliers voire des millions aura une réelle incidence positive.

  • L’aspirateur : un mauvais entretien aura une incidence sur la consommation électrique de l’appareil. Un filtre à poussières plein ne laisse pas bien passer l’air, ce qui oblige le moteur à forcer pour garder la même aspiration, donc à consommer plus tout en aspirant moins de saletés.
    De même pour le filtre à moteur. S’il n’est pas remplacé régulièrement, il sera saturé et des impuretés vont pénétrer dans le moteur qui sera obligé de forcer donc de consommer plus tout en risquant la panne.
  • La bouilloire : cet appareil demande ponctuellement, chaque jour, une quantité importante d’énergie. Veillez à ne faire bouillir que la quantité d’eau utile et à détartrer régulièrement votre appareil.
  • Le micro-ondes : lorsque vous ne l’utilisez pas un certain temps, pensez à le débrancher car l’horloge continuera à consommer des KW (idem pour le four électrique).
  • D’une manière générale, couper les veilles de tous les appareils électriques du foyer pourra vous faire économiser sur votre dépense électrique.

Il y en a des choses à dire pour réduire la consommation électrique de ses appareils domestiques. A force d’adopter de bonnes habitudes, vous verrez avec satisfaction le résultat sur votre facture d’électricité. Enfin, nous le vous souhaitons !
Et pour finir, une chose très simple pour réduire la note est de penser à éteindre la lumière en quittant une pièce.